every time you think of me, I die, a little.

06/09/2010

"Ici, près de ma case, au plein silence, je rêve à des harmonies violentes dans les parfums naturels qui me grisent. Délice relevé de je ne sais quelle horreur sacrée que je devine vers l'immémorial. Autrefois, odeur de joie que je respire dans le présent. Figures animales d'une rigidité statuaire ; je ne sais quoi d'ancien, d'auguste religieux dans le rythme de leur geste, dans leur immobilité rare. Dans des yeux qui rêvent, la surface trouble d'une énigme insondable."

Paul Gauguin, extrait d'une lettre envoyée de Tahiti, mars 1889

Followers